LES FRANCS 1415_Tourcoing _

Le projet s’installe sur une étroite bande de terrain en friche, entre le boulevard périphérique de Tourcoing et une ancienne voie ferrée. Le programme est volontairement décomposé en 4 bâtiments sur l’étroite parcelle. Les volumes sont entaillés dans l’optique d’animer la façade urbaine, entre quartier d’habitation et zone d’activités. Les bâtiments laissent ainsi les regards traverser vers la frange verte formée par l’ancienne voie ferrée à l’arrière. Cette volonté d’insertion est renforcée par la structure et l’habillage métallique, dont les reflets varient au fil de la journée. Les matériaux sont issus de bardage industriel, avec une exigence du détail créant une échelle domestique au projet.

Les 4 bâtiments s’installent en front à rue, ponctués par des places piétonnes. Les entrées volontairement positionnées sur ces placettes favorisent autant l’accès par le trottoir que par le parking à l’arrière. Le traitement des sols est réalisé en pavé béton, pavé à joint vert ou béton balayé et renforce la lecture des espaces dédiés aux piétons. Trop souvent la place laissée aux voitures et au stationnement prédomine sur ce type de programme d’activité en périphérie de ville. Ici pas de macadam, l’accès au site par la voiture est unique et maîtrisé.

De l’extérieur, l’architecture des volumes laisse les regards traverser facilement la fine bande de terrain constituant la parcelle. Les volumes se développent sur 2 niveaux, sculptés de manière à créer des vues diversifiées sur le quartier environnant et des terrasses accessibles aux étages.

Nous avons pensé le bureau comme un logement, pour qu’y travailler soit aussi confortable qu’« à la maison ».Tout en privilégiant une grande rationalité, le projet offre différents espaces de rencontres extérieurs (les placettes et terrasses en R+1), des circulations verticales éclairées, un confort intérieur visuel dans les bureaux, l’intimité des espaces intérieurs géré par la tôle perforée, des ouvrants de confort dans chaque bureau. De plus, ces grands châssis amènent une échelle domestique au sein des bureaux.

La peau du bâtiment exacerbe les conditions des lieux esquissées par leur positionnement dans le bâtiment. Elle s’ouvre généreusement sur les placettes, de grands cadres marquent des vues sur l’environnement et la peau se perfore en passant devant les locaux plus confidentiel.